Restaurer les milieux aquatiques dégradés : espace de bon fonctionnement et continuité biologique

Préserver et/ou restaurer l’espace de bon fonctionnement des cours d’eau et les habitats en lit mineur

Sensibiliser l’ensemble des collectivités locales aux enjeux de la préservation des espaces de divagation résiduels des cours d’eau. L’enjeu est l’intégration de ces espaces aux outils de planification et documents d’urbanismes (SCOT, PLU, …) de façon à assurer une préservation durable.



Actions de restauration physique du lit mineur et moyen des cours d’eau dégradés présentant des potentialités : Arly amont (Megève-Praz), Arrondine aval, Chaise aux Bossons, sous les Vions, Bois Noir. L’enjeu est de restaurer le lit mineur et moyen des cours d’eau afin de favoriser la diversification des habitats et le retour à u
n équilibre sédimentaire et morphologique.

 
Quelles solutions pour nos rivières ?
 

Planifier la gestion sédimentaire et suivre l’évolution morphologique des cours d’eau du bassin versant

Remplacement du passage à gué de la Chaise à Marlens :
 
suppression de l'obstacle par la construction d'un pont


avant


après
 

Planifier la gestion sédimentaire à l’échelle du bassin versant :
Afin d’accompagner les actions de restauration des milieux, en partenariat avec les maitres d’ouvrages locaux, un plan de gestion sera établi. Celui-ci définira les possibilités techniques, administratives et financières de réutilisation des matériaux en fonction des problématiques locales.
Un suivi et un contrôle de l’évolution des profils en long des cours d’eau sera également mis en œuvre sur les secteurs à enjeux.
 
 
Actions de restauration de l’équilibre morphologique des cours d’eau perturbés du bassin. Ces actions doivent permettre de favoriser localement :

  • la restauration de la dynamique sédimentaire des principaux cours d’eau en traitant les problématiques locales : sur le Planay, le Glapet, la Chaise. L’Arrondine aux Glières et l’Arly médiane (moulin Ravier) sont également concernés.

  • l’adaptation de la gestion sédimentaire : élaboration de protocoles de gestion du transit sédimentaire, définition de profils en long objectifs.




Opération de remplacement du gué à Marlens

Mettre en œuvre les modalités de gestion des ouvrages perturbant le transport solide

L’amélioration du transit sédimentaire sur les tronçons de cours d’eau perturbés, nécessite l’adaptation de la gestion des ouvrages limitant :
  • Sur l’Arly médian et aval : augmentation de la fréquence des chasses du barrage des Mottets afin de favoriser le transit sédimentaire et évaluation de l’impact des chasses sur les milieux et les populations aquatiques,
  • Sur l’Arrondine aval : définition d’un protocole de gestion sédimentaire du barrage Jiguet,
  • Sur le bassin du Doron : réflexion sur l’amélioration des régimes hydrologiques des cours d’eau à enjeux sur le bassin. L’enjeu est de définir des régimes en basses eaux et hautes eaux plus favorables au fonctionnement des cours d’eau et compatible avec l’exploitation des aménagements hydroélectriques.
 


 

 Restaurer la continuité biologique

Création d'une rivière de contournement
du seuil Lallier à Ugine


Les poissons peuvent ainsi se développer
dans les deux parties du cours d'eau 

 

Aménager les principaux obstacles artificiels infranchissables ou difficilement franchissables pour les peuplements piscicoles. Les tronçons suivants sont concernés :

  • L’Arly en amont de Flumet (dévalaison),

  • L’Arly à l’aval des gorges et jusqu’à la confluence avec l’Isère,

  • La Chaise aval – à l’amont immédiat de la confluence avec l’Arly,

  • La Chaise amont au niveau des Bossons,

  • L’Arrondine aval.

L’aménagement des 12 ouvrages concernés permettrait de rétablir une franchissabilité pour la truite et ses espèces d’accompagnement (sur certains tronçons), sur près de 19km.


 

SYNDICAT MIXTE DU BASSIN VERSANT ARLY - Hôtel de Ville BP2 - 73401 Ugine cedex - Tél. 04 79 37 34 99 - Contact - Mentions légales - web réalisé par B2F concept